• GE-Healthcare
  • bandeau B-Braun
  • bandeau B-Braun
  • Sonosite-Fujifilm
  • SHAM : Partageons plus que l'assurance
  • BANNIERE macsf
  • ECM
 

Techniques d'ALR

Les blocs du membre inférieur

Les blocs du membre inférieur.

Le bloc fémoral consiste à bloquer le nerf fémoral au pli de l’aine.

De réalisation facile, il est très utilisé pour la chirurgie et l’analgésie post opératoire de la hanche, du genou et dans le cadre du traitement des fractures du fémur.

Lire la suite : Les blocs du membre inférieur

L’anesthésie topique

L’anesthésie topique.

Elle est obtenue par dépôt d’une solution anesthésique locale sur la surface de l’œil et ne nécessite donc pas de piqûre. Elle permet d’insensibiliser la cornée et permet, chez des patients assez coopérants, de réaliser la chirurgie de la cataracte.
Cette coopération est nécessaire car l’anesthésie topique ne provoque pas l’immobilité de l’œil.

Lire la suite : L’anesthésie topique

Les blocs du membre supérieur

Les blocs du membre supérieur.

Le bloc interscalénique consiste à anesthésier le plexus brachial, qui donne naissance à tous les nerfs du membre supérieur, dès sa naissance à proximité de la colonne vertébrale cervicale. L’injection est réalisée sur le coté de la partie basse du cou, entre les muscles scalènes antérieur et moyen d’où le nom de ce bloc.

Lire la suite : Les blocs du membre supérieur

Les blocs plexiques et tronculaires

Les blocs plexiques et tronculaires.

Il existe de nombreuses techniques de blocs périphériques. Nous ne présenterons que de ceux qui sont réalisés le plus fréquemment. Les blocs du cou. Il s’agit principalement du bloc du plexus cervical. Il permet d’insensibiliser tout le coté du cou concerné et est utilisé par certaines équipes pour réaliser notamment la chirurgie de la carotide.

Lire la suite : Les blocs plexiques et tronculaires

Les blocs de la paroi abdominale

Les blocs de la paroi abdominale.

Ils ont beaucoup profité du développement de l’échographie en anesthésie locorégionale. Ils sont réalisés surtout dans le but d’aider à soulager la douleur post opératoire en complément des autres traitements anti douleur.

Lire la suite : Les blocs de la paroi abdominale

Les blocs du globe oculaire

Les blocs du globe oculaire.

D’autres anesthésies locorégionales, nécessitant une piqûre sont réalisables. Ces techniques sont moins faciles à mettre en œuvre que l’anesthésie topique mais leur durée d’action est plus longue, l’ensemble des structures de l’œil sont concernées et enfin, le globe oculaire est immobilisé ; ces blocs permettent donc des chirurgies plus longues et plus complexes.

Lire la suite : Les blocs du globe oculaire

Les blocs du cou

Les blocs du cou

Il s’agit principalement du bloc du plexus cervical. Il permet d’insensibiliser tout le coté du cou concerné et est utilisé par certaines équipes pour réaliser notamment la chirurgie de la carotide.

Liens